Construction

COANFI développe son activité en tant qu’entreprise de construction travaillant dans des Projets de Construction, Infrastructures, Travaux de Génie Civil et restaurant des bâtiments ou des monuments de valeur patrimoniale.

BÂTIMENT

Le secteur du bâtiment est l’un des principaux moteurs économiques avec des répercussions évidentes sur l’ensemble de la société et sur les valeurs culturelles qu’implique le patrimoine.
La société exige de plus en plus la qualité des bâtiments et cela a une incidence autant sur la sécurité structurelle et la protection contre les incendies que sur d’autres aspects liés au bien-être des personnes, comme la protection contre le bruit, l’isolement thermique ou l’accessibilité pour personnes à mobilité réduite. En tout cas, le processus de la construction, par son incidence directe sur la configuration des espaces, implique toujours un compromis de fonctionnalité, d’économie, d’harmonie et d’équilibre environnemental d’une importance évidente du point de vue de l’intérêt général.
Une des caractéristiques de base de la construction est qu’il s’agit de travaux qui sont réalisés de manière artificielle sur un certain espace. Cela signifie que l’on ne peut pas trouver de constructions dans la nature, celles-ci étant toujours le produit de l’imagination et de l’exécution humaine. Les constructions, d’autre part, requièrent un système complexe de planification, de conception et d’exécution, nécessitant l’investissement d’une certaine quantité de temps, de capital et de matériel dans sa réalisation (quantités qui varient en accord avec la complexité de la construction).
Selon l’utilisation qui est donnée au bâtiment, les procédures de construction seront diverses. En même temps, dans le cas des constructions utilisées pour le logement ou pour l’exercice de certaines activités de l’être humain, celles-ci impliqueront aussi l’apparition de systèmes d’achat et de vente, tandis que d’autres constructions comme les monuments ne requièrent généralement pas de telles opérations.

COANFI possède dans la construction de bâtiments l’une de ses armes les plus développées combinant l’expérience de trois générations et un processus de gestion développé complètement pour COANFI, où l’on unit l’optimisation des processus constructifs et des coûts, fruits de la méthode de gestion que nous nommons « MODÈLE COANFI ».

INFRASTRUCTURE ET TRAVAUX DE GÉNIE CIVIL

Le génie civil est la branche de la construction qui applique les connaissances de la physique, de la chimie, du calcul et de la géologie à l’élaboration d’infrastructures, travaux hydrauliques et de transport. La dénomination « civil » est due à son origine différenciée de l’ingénierie militaire.

Elle a aussi un fort composant organisationnel qui obtient son application dans l’administration de l’environnement urbain principalement, et fréquemment rural ; pas seulement en ce qui concerne la construction, mais aussi, la maintenance, contrôle et opération de ce qui est construit, ainsi que dans la planification de la vie humaine dans l’environnement conçu depuis celle-ci. Cela comprend des plans d’organisation territoriale comme la prévention de catastrophes, le contrôle de la circulation et du transport, le maniement de ressources hydriques, de services publics, de traitement d’ordures et de toutes ces activités qui garantissent le bien-être de l’humanité qui vit dans les bâtiments de génie civil construits et supervisés par des ingénieurs.

Les CONNAISSANCES nécessaires pour exercer cette activité sont:

  • Calcul des contraintes et des déformations dans des structures face à différentes actions.
  • Matériaux qui seront utilisés dans l’exécution des travaux.
  • Comportement du terrain face aux demandes des structures qui s’appuient sur lui.
  • Hydrologie pour le calcul des crues ou des débits pour la conception de barrages ou de seuils, dimensionnement de lumières de ponts, etc.
  • Techniques de calcul de dimensionnement.
  • Esthétique, histoire et art de l’environnement, le paysagisme, etc.
  • Et évidemment, la connaissance des procédures, techniques et machines nécessaires pour l’application des connaissances précédentes.

En général, il existe un grand nombre de solutions techniques possibles pour un même problème et souvent aucune d’elles n’est clairement préférable à une autre. C’est la tâche du constructeur de les connaître toutes pour écarter les moins adéquates et d’étudier les plus prometteuses, économisant ainsi du temps et de l’argent. La connaissance des formes possibles d’exécution de la solution adoptée ou des machines disponibles pour cela est aussi la tâche du constructeur. Il doit, en outre, avoir les connaissances nécessaires pour évaluer les problèmes qui peuvent se présenter lors des travaux et adopter la décision correcte, en considérant, entre autres, les aspects de caractère social et environnemental.

Pour tout cela, outre une formation solide, il est vital dans la tâche d’une entreprise, de posséder également spécialité, connaissances techniques et une large expérience de travail, qui lui permette de reconnaître à simple vue le problème et d’adopter des solutions qui ont démontré leur fiabilité dans le passé.

COANFI a obtenu comme entrepreneur la CLASSIFICATION K 07 accordée par le Ministère l’Économie et des Finances pour l’exécution de travaux de RESTAURATION de BIENS IMMEUBLES HISTORIQUE-ARTISTIQUES.

À COANFI nous développons les activités en rapport avec la création d’infrastructures de type hydraulique, de fondations spéciales, de structures métalliques et de béton préfabriqué, de revêtement, développement de zones industrielles et tout type de travaux de génie civil et infrastructures autour des agglomérations urbaines.

RÉHABILITATION, RESTAURATION ET PAYSAGISME

Dans le domaine de la conservation historique, la restauration de bâtiments ou de monuments à valeur patrimoniale, on peut faire référence à l’action ou au processus qui consiste à révéler avec précision, la récupération représentant l’état d’un bâtiment historique, comme il est apparu à une période déterminée de son histoire, en protégeant en même temps sa valeur patrimoniale.

Le travail est souvent effectué pour inverser la décadence, ou les modifications effectuées dans le bâtiment après sa construction initiale. Une partie de la restauration du patrimoine peut impliquer la substitution du chauffage obsolète et des systèmes de réfrigération par les plus modernes, ou l’installation de contrôles de climat qui n’existaient pas au moment de la construction.

Comme le prévoit la Loi elle-même, un Bien d’Intérêt Culturel l’est tout immeuble et objet meuble d’intérêt artistique, historique, paléontologique, archéologique, ethnographique, scientifique ou technique, qui a été déclaré comme tel par l’administration compétente. Peut-être aussi déclaré d’Intérêt Culturel, le patrimoine documentaire et bibliographique, les gisements et zones archéologiques, ainsi que les sites naturels, jardins et parcs, qui ont une valeur artistique, historique ou anthropologique.

COANFI s’est spécialisé dans des travaux de réadaptation, restauration et paysagisme catalogués et qui font partie du patrimoine historique – artistique; en disposant des moyens techniques et humains nécessaires.

Découvrez nos travaux

Voir projets